Fleur séchée du Vernissage de l'Exposition "Entre-Deux"

Maison des Femmes de Bordeaux - 4 février 2009

draws

Je peux dire en toute sincérité qu’il s’agit d’un des moments les plus importants de ma vie. Certains vont en sourire, et pourtant il en est ainsi !

Début novembre 2008, je prends contact avec la Maison des Femmes de Bordeaux pour leur proposer une soirée de lecture poétique, afin d’offrir une animation à leurs adhérentes et à leur public d’une part, et de me faire connaître d’autre part.
Début décembre, Audrey Laroche, responsable du pôle culturel, me contacte et nous avons rendez-vous … le lendemain de mon anniversaire !
Ce fut un très beau cadeau. Audrey m’a expliqué qu’elle était intéressée par les dessins en noir et blanc que j’avais réalisés un an auparavant afin de les offrir aux lecteurs présents lors de ma première rencontre-dédicace à la Bibliothèque de Barsac. Ce qui avait attiré son attention, c’était le fait que j’avais illustré juste un ou deux vers d’un poème. Elle souhaitait exposer ces œuvres en texte/image et proposer une lecture de poèmes pour le vernissage.
De fil en aiguille, de discussions en discussions, nous avons construit ce petit événement pour le mois de février 2009.
Il s’agissait d’unir sur les murs de la Maison des Femmes des reproductions de ces dessins (les originaux ayant donc été offerts) et des toiles créées spécialement pour l’expo. Et pour le vernissage, j’ai choisi des poèmes parlant du Bénin, de la France, de la naissance d’une jeune femme, de la sensualité, que j’allais lire en m’accompagnant de ma castagnette béninoise et de mon bâton de pluie ramené du Mexique. Un vernissage sous forme de poésie sonore donc.

Ci-dessous l’affiche de l’exposition (cliquer pour agrandir) :

affiche entre deux

Et par là le communiqué de presse.

Après deux mois de travail intense, le 4 février tant attendu est enfin arrivé et a comblé toutes mes attentes !

poesie sonore

 

A l'oeuvre avec mes mots et mes sons

Dans la salle de la Maison des Femmes, il y avait ma famille, des amis très proches (dont une venue de loin, merci ma belle !), des amies extraordinaires (n’est-ce pas Sandrine et Hélène !), Philippe Meynard notre sympathique maire de Barsac, les animatrices de la Maison des Femmes, des adhérentes du lieu, mais aussi des inconnus. Encore un immense MERCI à tous pour votre curiosité, votre présence, votre soutien et vos mots si touchants et encourageants !

Après la présentation d’Audrey, j’ai donc fait voyager un peu mes auditeurs, au son de ma voix et de mes petits complices d’ambiance.
Je dois dire que passé le premier moment de trac, j’ai adoré être là, devant vous, en communion, à tisser un fil vivant entre vous et moi. MERCI !!!!
Puis nous avons échangé, discuté et j’ai vraiment passé des moments magnifiques ! J’espère pouvoir recommencer très vite.

Voici quelques photos pour vivre ou revivre cette soirée bordelaise.

becs de perroquet

 

Titre : « Les becs de perroquets/ Tendent leurs gorges sanglantes »
Extrait du poème Tempo gris rouille dans le recueil « Chrysalide en exil »
Acrylique et fleur artificielle cousue sur toile brute

gracieuse équilibriste

Titre : « Gracieuses Equilibristes »
Extrait du poème Le chant coloré dans le recueil « Ombres et Lumières – Adolescence »
Acrylique et pagne collé sur toile

parfum des fleurs

Titre : « Ma peau qui boit le parfum des fleurs »
Extrait du poème Erotica dans « Chrysalide en Exil »
Poupée et fleurs artificielles cousues sur toile brute

discussion

 

Discussion après la lecture


public

 

Une partie du public

cheriami

Bien entoutée, notamment par les membres d'Esprit Métis

Merci à ma Maman pour les photos.

Et en prime, voici une petite vidéo réalisée par Sébastien Lamigou-Gratiaa ! (N'oubliez pas d'arrêter la musique du site avant de visionner la vidéo)