En terre humaine

 

 

enterrehumaine

 

Les Amis de Thalie, c’est une revue, mais ce sont aussi des hors-séries ainsi que diverses anthologies et publications.

« En terre humaine » est le hors-série de ce printemps 2011 et voici la présentation qu’en a fait l’équipe de rédaction pour son appel à textes :


« Il est peut-être temps, amis poètes, écrivains, artistes de nous pencher sur cette humanité en souffrance…

Nous vivons une époque trouble, difficile, empreinte d’intolérance, d’individualisme, mais la Poésie, la Littérature, l’Art ne sont-ils pas de fantastiques passerelles pour traduire, transmettre ce besoin vital d’amour, de partage, d’écoute « En Terre Humaine » ?…

Nous vous proposons donc d’évoquer vos convictions, vos doutes, vos peurs, vos espoirs au fil de ce recueil, vous offrant la possibilité de partager avec le plus grand nombre votre ressenti intime quant au devenir de l’Humanité…

« En Terre Humaine… », les mots, les couleurs sont les vecteurs essentiels de la pensée… Que vous ayez envie de crier votre révolte, de méditer sur ce qui a été, ce qui est et ce qui sera, de proposer une réflexion philosophique, de dire tout simplement ce qui vous plaît et/ou vous déplaît dans le monde actuel, les pages de l’ouvrage « En Terre Humaine… » vous sont ouvertes…

Oeuvrons ensemble pour un avenir meilleur, un monde plus juste… »

J’ai eu envie pour ce partage humain et humaniste de parler d’un sujet qui me tient à cœur car il me touche personnellement et concerne l’être au monde dont je suis le plus proche, le don d’organe. C’est un sujet qui me concerne dans ma chair, mais qui concerne aussi chacun d’entre nous car nous pouvons tous en avoir besoin un jour.
Le don d’organe, il faut en parler et informer ses proches de sa position sur la question. Si vous décidez d’être donneur, le mieux c’est d’avoir une carte de donneur toujours sur vous, avec vos documents d’identité par exemple. Ainsi aucun doute ne sera possible et vous pourrez d’une part sauver une ou plusieurs vies, d’autre part continuer ainsi à vivre autrement …

Mon poème s’intitule « Prière à une âme de lumière » et s’adresse à une personne que je ne connaîtrai jamais que dans l’au-delà et à laquelle ma famille et moi sommes infiniment redevables. Don d’organe, don de soi.


Les Amis de Thalie
Nathalie Lescop-Boeswillwald
La Valade
87520 Veyrac
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.