Femmes des Continents

 

couv femmes des continents

 

Cet ouvrage est une jolie surprise de début d’année ! Il regroupe les poèmes présélectionnés dans le cadre du Prix Lucien Laborde, qui avait pour thème cette année « Femmes des continents » en lien avec le thème « Couleur Femme » du Printemps des Poètes.

Mon poème n’a pas reçu le Prix Lucien Laborde, mais je fais tout de même partie des 17 auteurs dont les œuvres sont présentes dans ce recueil. Et c’est tout à fait inattendu pour moi !

En effet, le poème que j’ai envoyé pour ce prix, « Bollywood massala » avait été écrit à une toute autre fin. Dans le cadre du Printemps des Poètes, des amies illustratrices, graphistes et moi avions monté l’exposition d’affiches de poésie « Images Acoustiques » à la Maison des Femmes de Bordeaux. Pour le vernissage, nous avions prévu que je ferais une lecture sonore d’une petite sélection de poèmes. J’ai décidé d’en écrire un spécialement pour cette occasion en hommage à mes amies qui m’ont fait confiance et accompagnée sur ce projet d’exposition.

Ainsi ont surgi petit à petit les vers de ce « Bollywood massala », qui est né d’impressions laissées par un autre texte. Il s’agit du « Nombril de Sofia » d’Ibis Sepulveda, dont la lecture avait été faite lors de son propre vernissage à la Maison des Femmes de Bordeaux. Ce poème a été écrit pour Kellie Dubois, Laure Moullé, Isis G, Julie Brault, Maya Mihindou et Emilie Jacquet qui exposaient avec moi. Il raconte les jolies histoires qui nous lient et, au-delà, c’est un hommage à toutes les femmes qui se rassemblent, quelles que soient leurs cultures, pour faire quelque chose ensemble.

Pourquoi le titre « Bollywood massala » ?
Mes amies et moi sommes presque toutes fascinées par l’Inde et nous aimons bien, de temps en temps, rêver et nous enivrer de couleurs, de musique exotique et de chorégraphies délirantes en regardant les films à l’eau de rose de l’industrie Bollywood.  
Le Bollywood massala est un sous-genre du Bollywood, qui va piocher ses influences dans d’autres cultures (salsa, hip-hop, etc.), le massala étant un mélange d’épices. Et cet esprit correspond exactement à celui que nous adoptons toutes lorsque nous travaillons de façon individuelle ou collective.
Ce titre est donc à la fois un clin d’œil et un message lié à l’action que nous menons toutes au sein d’Esprit Métis.

 

 

concours femmes des continents

 

Lorsque j’ai découvert le concours organisé pour le Prix Lucien Laborde – assez tardivement d’ailleurs – je me suis dit que « Bollywood massala » collait au thème. Et j’espérais vraiment qu’il serait choisi pour figurer dans l’ouvrage de la présélection. D’autant plus que les bénéfices des ventes de ce dernier seront versés à Médecins du Monde et à l’association Mosaïc. Ces fonds serviront notamment à aider les femmes victimes de violences dans le monde.

J’estime que la boucle est ainsi bouclée. J’ai écrit « Bollywood massala » pour remercier mes amies et leur rendre hommage pour leur amitié et le joli partage que nous vivons ensemble. Et ce texte va, à son niveau, aider d’autres femmes à (re)vivre et pourquoi pas créer.

A vous désormais de rendre cela possible en achetant massivement cet ouvrage disponible en ligne.