Fleur Séchée des RIAO 2016

affiche riao 2016

J’ai passé quinze jours, à cheval entre octobre et novembre, en terre béninoise. Après neuf ans d’absence, j’y ai repris racine, souffle, énergie, j’y ai planté ma parole. Et je me suis nourrie de celle des autres. Ce fut un séjour si court et d’autant plus intense. J’ai rarement été traversée en si peu de temps par un tel éventail de ressentis. Et au cours de ce séjour, j’ai participé à la première semaine de la 5ème édition des RIAO – Rencontres Internationales des Arts de l’Oralité, à l’invitation de Patrice Toton et de l’association Katoulati.

C’était la toute première fois que je me produisais dans ma ville natale ! J’ai eu l’honneur, la joie et l’émotion d’y présenter ma création de poésie sonore Cotonou sur Garonne qui a vibré d’un écho particulier sur les scènes de cette ville qui l’a inspirée.
Avant de partir, j’avais formulé ce vœu : « J’espère entrer en résonance avec le public béninois et vivre de jolis moments en communion avec les autres artistes. »  Mon vœu a été largement exaucé ! Vous dire l’émotion qui est montée lorsque mon public a repris les refrains de mes chants avec moi. Vous dire la joie ressentie à le voir et l’entendre entrer en interaction, rire ou se mettre à se balancer en rythme. Nous nous sommes rencontrés, nous nous sommes reconnus. Résonance il y a eu. Communion il y a eu. Que ce fut bon ! Que j’ai hâte de partager à nouveau avec toi, cher petit pays de ma naissance et de mon adolescence !

Je reviens ici sur les temps et les moments forts de ces jolies rencontres :

 

 

conference de presses

Le 2 novembre, lors de la conférence de presse donnée au Ministère de la Culture et du Tourisme, j’ai dit mon texte « Pendant que tu dors », accompagnée de mon gong traditionnel béninois. C’était là mes tout premiers pas d’artiste au Bénin. L’émotion a été très forte. Je me suis embrouillée, j’ai bafouillé et j’ai dû reprendre depuis le début. Mais j’ai été portée par la belle écoute et les applaudissements du public présent. Ce fut très intense.

riao conference de presse

Photo : Artisttik Africamag


Vous pouvez voir et entendre la première partie de ce texte dans le tout premier reportage du Journal Culturel du 5 novembre d’Artisttik Africa TV.

Après cette conférence de presse, nous (les différents artistes) nous somme réunis au siège de l'association Katoulati afin de faire connaissance et d'échanger. Ce fut un moment très sympathique. En compagnie d'Honorine Diama et Awa Diassana, jeunes conteuses maliennes, j'ai également participé au tournage d'un web-reportage :

riao webreportage

riao webreportage 2

riao webreportzge 3

soiree d'ouverture

Lors de la soirée d'ouverture du 3 novembre, il était prévu que je présente ma création Cotonou sur Garonne. Mais des imprévus dans la programmation ne m"ont finalement permis de dire qu'un seul poème extrait de cette création, à savoir Koutonou. Malgré une légère déception, ce fut une jolie soirée, avec à nouveau de belles rencontres.

riao avec flopy
Avec Florence Kouadio dite Flopy,
conteuse ivoirienne

Et puis il y a eu ce très joli moment au Centre Culturel Artisttik Africa le 4 novembre. Ce soir-là, j'aurais dû présenter ma création Métisse. Et alors ?
Mais comme je n'avais pas pu présenter Cotonou sur Garonne la veille et que je tenais absolument à présente cette création pendant ce festival, je l'ai fait ce soir-là.
Dire ces textes dans l’une des villes qui ont inspiré la création, face à un public si réceptif, ce fut magique !

Voici quelques photos :

riao cotonou sur garonne

 

riao cotonou sur garonne 2

 

cotonou sur garonne 3

 

riao cotonou sur garonne 4

 

riao cotonou sur garonne 5

 

riao cotonou sur garonne 6

Et voici quelques extraits vidéos.

J’ai été très touchée par l’article qui a été publié par Henri MORGAN, sur le blog « J’aime la culture », suite à cette prestation. Mille mercis de me décerner ce titre d’Amazone qui m’honore.

Un grand merci à Patrice TOTON pour m'avoir invitée à participer à cette belle fête de l'oralité ; merci aux équipes de Katoulati et des RIAO pour leur accueil. Et un très chaleureux merci à ceux qui sont venus me voir et me soutenir pendant ces RIAO.