Fleur Séchée de la Rencontre de Kuala Selangor

colloque henri fauconnier malaisie header


Après la Rencontre de Barbezieux l'année dernière, première rencontre organisée autour de l'oeuvre d'Henri Fauconnier et du pantoun, a germé l'idée d'organiser une deuxième rencontre, mais cette fois-ci en Malaisie. Ainsi fut rêvé et ainsi fut fait les 20 et 21 mai dernier à Kuala Selangor, à quelques kilomètres de Rantau Panjang où s'étendait la plantation d'Henri Fauconnier.
Cette rencontre est d'abord et avant tout née du souhait du Pr. Muhammad Haji Salleh, écrivain national en Malaisie, qui était présent à Barbezieux l'année dernière et qui vient de signer la traduction en malais du Malaisie d'Henri Fauconnier. C'est également lui qui a été le premier à m'inviter à participer à cette rencontre de Kuala Selangor, alors qu'il ne s'agissait alors que de l'évocation d'un projet, à l'issue de la Rencontre de Barbezieux.

Lorsque ce projet s'est concrétisé, la parole a été tenue et j'ai été invitée par l'ITBM, l'Ambassade de France et l'Université de Malaisie, à participer à ce Colloque.
Ce fut l'occasion pour moi d'organiser un voyage dans le cadre de ce colloque, à la découverte de ce petit pays d'Asie que j'apprends par le pantoun et la littérature depuis un peu plus de deux ans maintenant ...

 

 

ouverture colloque
Ouverture du Colloque

En amont du colloque, j'ai traversé la côte ouest malaisienne, en quelques étapes, du nord au sud. Certes, ce voyage n'est qu'une introduction à la Malaisie et à ses peuples, à son âme et à ce qui l'anime. Il me reste énormément à découvrir et j'espère pouvoir repartir bientôt pour parcourir le centre et la côte est du pays, ainsi qu'une ou deux îles que je n'ai pas pu voir cette fois-ci ! Pour autant, ce fut un voyage riche, intéressant à plus d'un titre et empli d'émotions.

D'autre part, j'étais également partie avec un projet de "chambre à écrire" qui a bien occupé mes soirées malaisiennes et qui a rempli mon carnet de route au-delà de mes attentes !

reception residence france
Réception des participants au Colloque à la Résidence de France
par M. l'Ambassadeur Christophe Penot

Au cours de ces journées de Colloque, Fauconnier et son oeuvre ont été abordés et disséqués de façon pluridisciplinaire : une première demi-journée plutôt technique, une deuxième demi-journée plutôt littéraire et enfin un samedi matin plutôt "artistique". Pour un compte-rendu complet, je vous invite à lire l'excellent article "Quand Henri Fauconnier revit à Kuala Selangor" du site Lettres de Malaisie.

C'est en clôture du colloque que j'ai présenté une première version de lecture mise en sons de mon carnet de déambulation malaisien, en prose et pantouns.

kebaya sarong
En kebaya et sarong pour ma présentation

J'ai été très touchée de l'accueil qui a été réservé à ma lecture, d'autant plus que je l'ai présentée en français (bien que saupoudré d'un peu d'anglais et de malais). La force du rythme et la voix des instruments, du chant sont donc bien universels !

Et ce n'était que le début des émotions puisque l'association Pantun Sayang m'a décerné et remis le Grand Prix de l'édition 2016 de son concours de pantoun !!! Prix d'Amour en 2015 et Grand Prix en 2016. Je n'en reviens toujours pas ! Après tout juste deux ans d'amour avec le pantoun ! Décidément hati, hati, hati !

 

grand prixgrand prix 2
Mon joli trophée

L'aventure ne s'arrête pas là, loin de là. Je compte exploiter mon carnet de route malaisien pour un projet en diptyque et multimédia : un ouvrage écrit d'un côté et une lecture mise en voix de l'autre.
L'aventure ne s'arrête pas là car si les vents et les étoiles me sont favorables, je compte bien retourner très vite en Malaisie !