13th août 2011 | 07:30 | dans Miel

lotus-au-soleil.jpg

Pour ce deuxième samedi d’août, je vous propose mon triptyque « Excelsior » (« toujours plus haut » en latin). Le thème développé ici est celui d’expériences un peu surréelles … Ce sont des textes quelque peu étranges, mais auxquels je tiens beaucoup. Chacun d’eux a été écrit dans des moments très particuliers et chargés d’émotion pour moi. Notamment « Expérience chamanique » qui a pratiquement été écrit en écriture presque « automatique » lors d’un concert de Franck Nabet (musico-thérapeute) alors que toutes les lumières étaient éteintes et que je ne voyais absolument pas ce que j’écrivais. C’était un concert qui avait pour thème le feu du dedans des chamans d’Amérique latine et j’en suis ressortie nettoyée, lavée, heureuse, après avoir pleuré sans raison, pleuré de joie sans savoir pourquoi …

 

Triptyque Excelsior

 

Méditation

 

Eteins le monde

Fais taire l’agitation

Et apaise la lumière.

Dans l’océan tamisé

De ton état d’esprit

Ne pense plus à rien

Ne fais pas un bruit.

Nage quelques instants

Dans ce temple improvisé …

Tu entendras tout doucement

L’aum se manifester.

Cette musique feutrée et subtile

Comme s’exhalant de bols chantants

Viendra caresser tout ton être

Tu seras dans l’Harmonie

Le son de l’Univers

A fleur d’oreille

Au bout de l’âme

Et tu sentiras lentement

Une orchidée naître

Au bord de tes yeux.

 

 

Expérience chamanique

 

La flûte te tire le sang du cœur

La flûte te tire les larmes du corps

Ton cœur enfle à l’infini

Ton être est univers d’amour en expansion

Tu es possédée

Par les paroles du tambour

Par les soupirs de la flûte

Tu es emportée

Tu es dissolue

Dans la musique

Dans chaque son

Musique qui nettoie l’esprit

Musique qui masse l’âme

Le rêve et la transe se mélangent

Tachycardie d’émotions

Tu es le cœur de la terre

Et tu bats dans la lave de l’univers

Ascension fulgurante

Descente apaisante

Sérénité.

Lavée.

 

 

Présences

 

 

Le bois murmure

En petits craquements

J’entends l’atmosphère susurrer

En me frôlant la peau

L’air se densifie

En dansant autour de moi

Je ne vois pas

Je n’entends pas

Je ne sens pas

Mais je sais que vous êtes là

Je vous ressens invisibles et palpables

En sarabandes en rondes en farandoles

Comme des lucioles d’air vide

Qui papillotent l’âme à nu.

 

J’ai l’esprit clair et le sang calme

Je me laisse habiter par vous.

 

J’entends la maison respirer …

 

 

Ce triptyque m’a permis de remporter le 10ème prix de poésie de l’APAC en 2009. Pour en savoir plus, vous pouvez lire par .

 

L’illustration de ce post est un tableau de Marie-Claire Goyer.

2 Comments »



2 Commentaires to “Poésie d’été-sérénité : Excelsior”


Claire-Lise


Très beaux poèmes dans lesquels les adeptes de la méditation ou du yoga- nidra se retrouveront.
J’aime ces voyages à la fois en nous-mêmes et hors de nous-mêmes dont on ressort profondément apaisé.


Mariposa


Merci Claire-Lise. J’aime méditer de temps en temps et je suis très attirée par le yoga. Je connais le Hatha Yoga et le Kundalini Yoga mais je n’avais jamais entendu parler du yoga-nidra, je vais de ce pas me renseigner !